loading animation
photographie 1photographie 2photographie 3photographie 4photographie 5photographie 6photographie 7photographie 8photographie 9photographie 10photographie 11photographie 12photographie 13photographie 14photographie 15photographie 16photographie 17photographie 18photographie 19photographie 20photographie 21photographie 22photographie 23photographie 24
A Macquenoise, village belge proche de la frontière française, Pierre Liebaert fait la chronique d'une famille composée d'une mère et de son fils agriculteurs, narration des jours d'une civilisation qui s'éteint doucement au bord de l'Europe, d'un monde aux structures familiales et économiques marginalisées, envers du moderne, du joli, de l'apparaître et de l'aseptisé. Les images contiennent une durée longue et immobile, antérieure aux temps qui refusent l'ennui, l'attente, l'inertie des corps et des paysages. Dans cet univers de lent silence, de rapports oubliés à la nature et à l'animal, se noue le destin d'êtres dont les accablements et les désirs ne semblent pas être de notre monde, comme si les solitudes et les résignations y étaient plus profondes que dans nos villes ou nos banlieues. Rien n'est moins sûr.

© Texte, Christian Maccotta directeur artistique du festival Les Boutographies.

Série de 24 images encadrées 50x50 cm, 3 images 120x120 cm.

Travail exposé lors du festival de la jeune photographie européenne Les Boutographies (Montpellier), à la galerie Focale (Genève), au Musée de la Photographie de Charleroi, à la galerie Le Lac Gelé (Nîmes), lors du festival des nuits photographiques (Pierrevert), au théâtre de L'L lieu de recherche et d'accompagnement de la jeune création (Bruxelles), à la galerie Le Magasin de Papier (Mons), à la Maison de la Culture (Namur). Existe en publication aux éditions Le caillou bleu.